Le BETT (British Educational Training and Technology Show) est LE salon mondial du numérique pour l’éducation. L’équipe EdFab était à Londres du 24 au 27 janvier dernier pour suivre cette manifestation qui réunit, en quatre jours, de nombreux acteurs et innovations de l’Education ! Nous vous racontons le Bett comme si vous étiez dans notre série d’articles.

Episode 2 : Les Tendances

 

TREND #1 :  GDPR COMPLIANT 

bett datagdpr compliant

La technologie de l’’adaptive learning  propose d’exploiter les données d’apprentissage pour personnaliser l’expérience de l’élève ou de l’étudiant mais aussi de repérer les élèves en difficulté. Son usage suppose donc l’exploitation de données privées des élèves et pose donc la question de leur protection. Avec la mise en application dans les pays de l’Union Européenne du Règlement Général sur la Protection des données (RGPD) le 25 mai 2018  qui vise à redonner aux citoyens le contrôle de  leurs données personnelles, les edtechcomme les établissements scolaires doivent dons’assurer de leur conformité.

En termes de tendances de fond liées à cette nouvelle directive, trois types de phénomènes étaient observés  au salon :

  • Des services d’accompagnement pour les établissements scolaires pour s’assurer de leur conformité au nouveau règlement. (Groupcall qui propose des GDPR surgery)
  • Des solutions clouds et softwares pour gérer et cartographier les données comme la solution GDPRis.
  • La conformité à la nouvelle réglementation est également devenue un argument marketing avec des edtech qui s’affichent “GDPR compliant”.

 

TREND #2 :  It’s A GAFAM WORLD

google2microsoftcampus

 

 

 

 

 

 

 

Les géants du web étaient incontournables cette année au Bett illustrant leur mainmise croissante sur l’éducation et les edtech. De par la taille de leurs stands : Microsoft, principal sponsor du salon “ Worldwide partner”, avait un campus à lui tout seul et des conférences “brandées “ dédiées à la démonstration de leurs solutions pour l’éducation dans trois salles  différentes. Google n’était également pas en reste via sa marque Google for Education avec des conférences, workshops pour les enseignants et démonstrations de leurs différentes solutions.

A cette domination visuelle s’ajoute une domination business, puisqu’une grande quantité  de marques partenaires ou de produits vendus en partenariat avec des Gafam étaient présentés, illustrant une dépendance croissante des produits edtech aux écosystèmes Google & Microsoft.

 

TREND #3 :  PARENTAL ENGAGEMENT

 

engage

Au Bett, les parents étaient au centre de toutes les intentions : de nombreuses start-up  proposaient différentes solutions pour mieux les engager dans l’éducation de leurs enfants.

La start-up Classlist  qui propose un réseau social privé aux parents d’élèves a même été élue start-up de l’année aux Bett Awards, les “Oscars” du Bett qui récompensent les EdTech les plus innovantes présentes sur le salon.

 

TREND #4 :  HARDER, BETTER, MAKER, CODER

maker2

La fabrication numérique et le prototypage électronique semblent être devenus des outils incontournables pour l’enseignant du 21e  siècle et mettent l’apprenant au centre de d’un apprentissage plus actif : comme l’année précédente, le Bettshow 2018 embrasse définitivement le mouvement du Steam : Sciences, Technology, Engineering, the Arts and Mathematics avec un espace “village” qui lui est entièrement consacré. Ainsi on pouvait retrouver de nombreuses marques phares de cet univers (Arduino, Raspberry Pi, Formalab, Dremel ou Makerbot) dans les allées du salon.

snapmaker2

Snap-Maker propose un produit multifonctionnel : à la fois imprimante 3D, graveuse et découpeuse laser.

Des solutions proposent également l’apprentissage du code dès la maternelle avec par exemple Cubetto, le robot en bois de la marque Primo Boys qui enseigne les bases du code à l’aide de la méthode Montessori aux enfants à partir de trois ans. La marque Pi- top quant à elle propose un ordinateur portable à fabriquer soi-même.

 

TREND #5:  IMMERSIVE LEARNING

Bettarticle

Les conférences et les stands du Bett illustrent une démocratisation croissante de la pédagogie immersive et ce dans tous les secteurs. Mais c’est le marché “K12”  (primaire et secondaire) qui semble avoir le plus de potentiel. Selon la société de conseil Futuresource Consulting, le nombre d’élèves utilisateurs de visiocasques en réalité augmentée, virtuelle et mixte, devrait passer de 2,1 million à 82,7 millions en 2020. Des kits de casques VR spécialement préparés pour les les salles de classe étaient proposés comme ceux  de ClassVR (Avantis Education) qui proposaient aux visiteurs d’expérimenter la vie dans les tranchées pendant la première guerre mondiale. Microsoft présentait des casques Hololens  à des prix abordables pour les établissements scolaires et un nouveau partenariat avec l’éditeur Pearson pour développer des programmes de cours en réalité mixte pour la formation des infirmier(e)s. On pouvait également trouver des librairies de modèles 3D spécialement conçues pour les plateformes de réalité mixte comme celles de Lifeliqe.

 

> Et retrouvez dans notre série consacrée au BETT 2018 :