Nathalie Trannois est Responsable du Pôle Immersion International à Bpifrance, et depuis 2018, elle pilote la mission d’immersion EdTech à Boston. Elle a répondu à quelques questions pour nous expliquer pourquoi et comment est né ce beau projet d’immersion pour les start-up EdTech.

 

 

Pourquoi Bpifrance initie et soutient des programmes d’immersion tel que la mission EdTech à Boston ?

Au cours des dernières années, Bpifrance a développé des offres de financement spécifiquement dédiées aux start-up. Dans le cadre du déploiement d’une nouvelle offre d’accompagnement de Bpifrance, il nous est apparu tout aussi important de créer une offre d’accompagnement spécifique des start-up, notamment pour leur développement international. Cet accompagnement à l’international passe avant tout par l’acculturation des start-up et donc de leurs dirigeants, d’où l’idée d’initier et soutenir des programmes d’immersion pour penser international le plus tôt possible. L’objectif est de fournir un ensemble d’informations sur des sujets clés, comme la culture des affaires, le marché, la propriété intellectuelle, la réglementation, les ressources humaines ainsi que des premiers rendez-vous d’affaires sur un pays ciblé dans un secteur d’activité. L’immersion courte doit permettre aux start-up de définir leur stratégie internationale avec un objectif “go / no go” à l’issue du programme.

Le soutien de Bpifrance permet de rendre financièrement accessible aux start-up ce type de programmes intensifs, même « early stage », et de donner de la visibilité à la cohorte des start-up sélectionnées pour un programme.

Pourquoi avoir choisi le secteur de la EdTech ?

Nous avons choisi d’initier un programme d’immersion à destination des entreprises de la EdTech pour 3 principales raisons :

  • c’est un secteur vibrant, créatif avec un vivier français émergeant
  • le marché français est complexe, avec une traction incertaine, d’où la nécessité d’explorer les marchés étrangers à fort potentiel
  • l’éducation et la formation sont des enjeux sociétaux majeurs

Pourquoi et comment avez-vous choisi les partenaires pour l’organisation de ce Bootcamp ?

Nous avons choisi de travailler avec Cap Digital, qui a créé EdFab il y a 3 ans et assis sa légitimité et démontré sa capacité à fédérer un écosystème autour de la EdTech.

Après un premier pilote en 2018 avec le French Tech Hub nous avons pu apprécier la dynamique de Learnlaunch et observé leur positionnement et leur réseau. Il nous est apparu intéressant de tester une collaboration avec un acteur américain avec ses méthodologies, ses connaissances marché, ses connexions. L’objectif étant d’apporter un accompagnement stratégique et très pratique aux entreprises lauréates en vue d’une prise de décision rapide.

Quels sont les accompagnements possibles proposés par Bpifrance à l’issue de ce programme ?

Bpifrance propose aux lauréats un entretien à 12 et 18 mois pour poursuivre l’accompagnement et évaluer les besoins de l’entreprise.

Les start-up volontaires peuvent aussi intégrer le programme start-up de l’INPI, qui leur permet de bénéficier d’un suivi de leur stratégie de propriété intellectuelle, ce qui est une question primordiale lorsqu’elles souhaitent se développer à l’étranger.

La prochaine immersion proposée par Bpifrance  est la mission Cleantech – Sustainable Smart City qui propose aux startups et PME françaises positionnées sur le marché des villes intelligentes, de la transition énergétique et de la mobilité verte, de venir découvrir et comprendre les tendances du marché norvégien, véritable laboratoire mondial. Candidatez avant le 1er juin pour espérer faire partie des lauréats ! Pour avoir plus d’info, RDV ici