carto_

A l’occasion d’How I met my start-up, les équipes de Cap Digital ont organisé un apéro « mixitech ». L’enjeu : engager les étudiantes et apprenantes à se tourner vers des métiers encore très majoritairement plébiscités par des hommes. Pour nous aider à y voir plus clair, les équipes de Jukebox, le groupe média sur l’emploi, et Toucan Toco, la start-up dataviz, ont réalisé une Cartographie Mixitech qui offre un panorama de la situation à partir des données du média dédié à l’économie digitale, Welcome to the Jungle. Focus sur les principaux enseignements.

Aujourd’hui, on totalise seulement 27% de femmes dans le secteur du numérique, contre 48% pour le reste de l’économie française (source : Syntec Numérique). C’est dire si les femmes sont sous-représentées dans ces métiers. Et à y regarder de plus près, le fossé se creuse encore plus : seules 6% des développeur-se-s sont des développeuses. Et 15% des fondateur-rice-s de start-ups sont des fondatrices.

Que cachent de telles disparités ? Se retrouvent-elles sur tous les marchés ? Dans toutes les entreprises du numérique ?

Pour tenter de mieux comprendre quelle place occupent les femmes dans les métiers du numérique, les équipes de Jukebox ont mis à disposition les données dont elles disposent à partir de près de 400 entreprises présentes sur Welcome to te Jungle. Pour chaque entreprise, les chiffres clés sont les suivants :

  • l’année de création de l’entreprise
  • le nombre de collaborateurs-rices
  • leur âge moyen
  • la parité des équipes

Toutes ces données ont été réunies sur cette cartographie interactive, réalisé par Toucan Toco.

capture mixitech

Cliquez sur le visuel ci-dessus pour découvrir la Cartographie Mixitech

Focus sur les principaux enseignements de cette cartographie

  • Plus de parité chez les « très gros » et les « plus petits »

Parmi les entreprises qui recrutent, recensées chez Welcome to the Jungle, on observe que ce sont les plus grandes boites (en volume) de salarié-e-s qui tendent vers une parité quasi-parfaite : 48% de femmes VS 52% d’hommes chez les entreprises de plus de 250 salarié-e-s.

Les TPE de moins de 15 salarié-e-s arrivent quant à elles à une moyenne de 43% de femmes. Et la tendance chute clairement chez les PME et entreprises de taille intermédiaires avec respectivement 36% de femmes dans les entreprises de 15 – 50 salarié-e-s et 38% dans les 50 – 250 salariées.

graph 1

  • Carton rouge pour les métiers les plus techniques

Sans surprise, ce sont là aussi les métiers les plus techniques qui enregistrent la plus faible parité. Le « Flop 3 » des métiers où les femmes sont le moins représentées (et ce, quelle que soit la taille de l’entreprise) sont les métiers des secteurs de la tech, du big data et des applis mobiles.


graph2

  • Design, mode et beauté en tête du classement

A l’inverse, les métiers liés au design, à la beauté, au bien-être et à la mode recensés sur Welcome to the Jungle sont très largement plébiscités par les femmes. Les stéréotypes de genre collent ici parfaitement à la réalité du marché de l’emploi avec une écrasante proportion de femmes :

  • Métiers du design : 91% de femmes (mais les entreprises recensées ne dépassent pas les 50 salarié-e-s)
  • Métiers de la beauté, de la mode et du bien-être : 79% de femmes

graph3

  • Quatre secteurs ou règne la parité

Si certains domaines sont caractérisés par une surreprésentation d’hommes ou de femmes, d’autres en revanche, se démarquent par une parité quasi parfaite. C’est le cas pour les entreprises des médias et du divertissement (52% ♀ VS 48% ♂) et de la finance (52% ♂ VS 48% ♀). Sur la première marche du podium, on retrouve ex-aequo le tourisme et le e-commerce à 51% ♂ VS 49% ♀.

graph 4

Quelle est la situation dans votre secteur d’activité ? Faites le test en vous rendant directement sur la cartographie Mixitech : https://jukebox.toucantoco.com/wttj   


Pourquoi un apéro Mixitech ?

Cet événement s’est inscrit dans un plan d’ampleur « Mixité et Numérique » adopté par Cap Digital. Après avoir rédigé son manifeste à destination des collaborateurs et membres du pôle, Cap Digital maintient la mobilisation via plusieurs événements d’empowerment et de sensibilisation. Après la conférence « la Belle et le Bot – l’intelligence artificielle est-elle sexiste ? », cet apéro a réuni 6 professionnelles de divers métiers (développeuses, startuppeuse, pro de l’animation 3D, head of solution experts) pour une table ronde exceptionnelle :

Clémence Bodoc, rédac-cheffe @MadmoiZelle (animatrice)
Sophie Despeisse, développeuse @Toucan Toco,
Anne-Marie Estèves, consultante @Octo-Technology,
Raodath Aminou, co-fondatrice et CEO @OptiMiam ,
Margherita Zama, Head of Solutions Services Expert @Linkfluence
Karin Kempf, Head of Previs & Layout” chez Studio100 Animation et membre du bureau de l’association  Les  Femmes s’Animent.

Retrouvez ci-dessous le replay de la table ronde


Focus sur Jukebox

Le groupe Jukebox édite des sites dédiés à l’emploi (Welcome to the Jungle, Show Must Go On et Born to be Wild) pour les 20-35 ans et accompagne les entreprises dans leurs problématiques RH et de marque employeur :


Focus sur Toucan Toco

Toucan Toco a été créé en mars 2014 par Kilian Bazin, Charles Miglietti, Baptiste Jourdan et David Nowinsky. Ils partent du constat que seuls les experts accèdent facilement aux données de performance en entreprise. Leur but dès lors : démocratiser l’accès à l’information pour les néophytes et leur rendre le pouvoir de décision.

Site Internet : www.toucantoco.com

Twitter : @Toucan_Toco