Interview de Cyril Zajac – Omnilive

 

Omnilive est le 1er player vidéo multicam communautaire. Trois questions ont été posées au co-fondateur !

MITxOmniLive_siteVous avez fondé Omnilive. Comment vous est venue cette idée ? Quels ont été vos premiers questionnements ou constats ?

J’ai fondé Omnilive en 2011 avec Catherine Vernon, mon associée. A l’époque, les outils existants pour fabriquer et diffuser de la vidéo sur internet n’étaient déjà que des répliques des usages du cinéma et de la télévision, transformant à l’évidence l’utilisateur digital en spectateur télé. Cette situation était en inadéquation complète avec les usages du web. D’une certaine manière, c’est un peu toujours le cas, 5 ans plus tard.

Mais comment transformer l’expérience de visionnage pour rendre le spectateur-acteur ? La réponse est venue de mon expérience dans mon métier de réalisateur : sur un évènement filmé à plusieurs caméras, le travail du réalisateur est d’agencer un point de vue unique, pour tout le monde, pour permettre une retransmission de l’émotion de l’évènement. Or, si on pouvait permettre à tous les utilisateurs d’avoir accès à toutes les caméras en même temps, on retransmettrait encore plus fidèlement l’action et on pourrait laisser l’utilisateur choisir le point de vue le plus conforme à son émotion personnelle.

Omnilive, c’est une disruption totale avec les usages du cinéma et de la télévision, une nouvelle expérience vidéo où l’utilisateur décide ce qu’il veut voir. Il choisit lui-même, d’un clic, de changer d’angle de vue instantanément. C’est une expérience interactive au sens premier : physique. L’utilisateur regarde la vidéo autant avec ses yeux qu’avec ses doigts… Omnilive change radicalement les règles du jeu : l’utilisateur n’est plus un simple spectateur ; il devient acteur de SA vidéo.

Nous avons donc développé un outil 100% made in France, car il n’existait pas. Nous avons décidé d’aborder le problème de manière transverse et cela a abouti à l’invention d’un procédé d’affichage graphique que l’on a fait breveter, et qui permet ce que j’appelle le “Clean Switch” ou changement instantané d’un angle à l’autre, sans latence (sans délai de téléchargement) et sans perte de qualité. C’est aujourd’hui le seul moyen de créer une expérience-utilisateur de qualité.

Au final, avec Omnilive, nous disruptons un usage deux fois centenaire, du cinéma à la télévision ; c’est l’un des seuls usages qui perdure encore et qui unit toujours toutes les générations X, Y ou Millénials : cette passivité « forcée » face à l’écran. Heureusement, les usages se développent vite et la vidéo est littéralement en train de se réinventer . Omnilive fait partie de cette vague d’outils innovants comme Snapchat, Périscope ou plus largement la réalité augmentée et la VR qui fabriquent une nouvelle grammaire narrative.

Que proposez-vous exactement et à quel(s) public(s) vous adressez-vous ?

OmniLive est un lecteur vidéo on-line qui permet à un fan de musique, un supporter ou un étudiant de voir simultanément tous les angles de vue d’un concert, d’un match de foot ou d’un cours, et de choisir lui-même ce qu’il veut voir, en sélectionnant instantanément son point de vue favori : la caméra sur un solo de guitare exceptionnel, la réaction d’un entraîneur sur le banc de touche, une équation compliquée sur un tableau noir…

Et pour fabriquer cette expérience, puisque nous nous adressons aux producteurs de contenus vidéos, Omnilive est une solution logicielle et matérielle d’enregistrement et de diffusion vidéo entièrement automatisée, qui permet facilement et sans expertise, de produire massivement des vidéos interactives multi-caméras.

Elle est particulièrement bien adaptée et utile à tous les producteurs de contenus qui souhaitent produire des vidéos de qualité et les mettre en ligne rapidement ou quotidiennement, tout en maîtrisant les coûts.

Les universités et les écoles sont particulièrement intéressées par Omnilive, surtout dans un contexte où leur présence en ligne s’accentue via la production de MOOC ou dans le cadre de leur engagement sur le chantier de l’école numérique, mais également les grands groupes qui accélèrent leur transformation digitale, notamment sur la formation professionnelle.

Il y un an et demi environ, nous avons validé avec le MIT (Massachussetts Institute of Technology) à Boston une preuve de concept depuis transformée. Ils utilisent Omnilive dans 4 amphithéâtres ; ils enregistrent et publient 30 heures de vidéos par semaine, soit une quinzaine de cours magistraux. Ils disposent déjà d’un catalogue de plus de 800 heures de vidéos. L’économie réalisée est supérieure à 3.000$ par heure de vidéo produite. Aujourd’hui, en France, l’INA et surtout la Sorbonne / Pierre-et-Marie-Curie ont adopté Omnilive. Sur le campus de Jussieu, 7 systèmes Omnilive tournent 24h/24 depuis début septembre dans les amphis, l’auditorium et une salle de formation.

Côté étudiants, Omnilive est perçu comme la retranscription la plus fidèle de ce qu’est un cours ou une conférence : on garde une oreille sur le professeur, tout en regardant des slides, les notes au tableau, etc… C’est une alternative intéressante lorsque les amphis sont pleins. Les cas d’usages sont nombreux et les professeurs commencent à en inventer, par exemple, en enregistrant des corrigés d’examens en vidéo.

Quelles sont vos prochaines étapes ?

Nous ne sommes qu’au tout début de ce que l’on peut faire avec Omnilive, car une fois que le spectateur est devenu acteur et qu’il choisit directement dans la vidéo ce qu’il veut voir, on entre dans la partie « Data » du lecteur, dans la partie “Je clique, donc je suis”. Là, tous les champs sont possibles ; nous travaillons déjà sur un premier POC avec une startup amie pour analyser les datas captées.

Tout le Rich Media est aussi à inventer. Omnilive propose 4 angles, c’est potentiellement 4 fois plus de chapitrage, 4 fois plus de discussions, 4 fois plus de tout. D’ailleurs, nous faisons 4 angles simultanés, mais nous savons déjà en faire plus.

L’éducation est un secteur extrêmement valorisant, où l’envie d’innover est grande : Omnilive aide les sachants à créer et diffuser leur savoir auprès de tous ceux qui souhaitent apprendre. C’est une belle mission, je pense. Avec les retours d’expérience du MIT et l’Université Pierre-et-Marie-Curie, notre objectif est de rendre Omnilive encore plus simple à utiliser, pour que les enseignants puissent se concentrer sur leur expertise et le contenu pédagogique.

Retrouvez un exemple de la solution Omnilive avec l’UPMC !

Pour plus d’information : Site internet