Parole d’adhérent : Houssem Hamza, Co-fondateur de D4J

Quels sont les acteurs qui font bouger le domaine de l’éducation et de la formation ? Tous les jours retrouvez l’interview d’un adhérent de Cap Digital !

Houssem - officialPourriez-vous nous présenter votre structure ?

D4J est né d’un concours interne d’innovation de la société ANEO. Le sujet était sur les usages du Big Data. Avec ANEO et Antoine -mon associé- nous avons décidé de spinoffer une startutp pour développer l’idée. Et c’est ainsi que la belle histoire a commencé. Notre challenge consiste à réinventer les métiers du recrutement et de la gestion de carrière grâce au digital.

 

 

Que proposez-vous exactement et à quel(s) public(s) vous adressez-vous ?

Comme pour la majorité des métiers, la transformation digitale du recrutement est lancée et est irréversible. Chaque recruteur doit y faire face et doit trouver la solution qui va lui permettre de l’intégrer dans ses méthodes de travail de la meilleure manière possible. Elle est pour lui une chance d’améliorer tangiblement sa productivité et son efficacité en favorisant un plein usage de ses qualités professionnelles par automatisation des tâches préparatoires. Travailler moins pour travailler mieux, en somme. Notre ambition c’est d’accompagner cette transformation.

Nous travaillons en particulier sur le recrutement. Ce métier est bien plus qu’un process, c’est devenu aussi un métier de relations, tel que l’activité commerciale il y a quelques années. Ce métier pourra donc, lui aussi, bénéficier des mêmes leviers:

– utilisation du digital pour optimiser les démarches de recrutement et mieux gérer la mobilité interne.

– construire, et piloter, les relations avec les candidats et les talents afin de leur proposer une expérience “collaborateur” attractive.

Montage - 2Afin de répondre à cette double problématique, D4J développe une technologie de gestion intelligente d’un vivier de talents: un outil de Talent Relationship Management. Cet outil permet tout d’abord de créer très facilement ce vivier à partir de multiples sources externes (les réseaux sociaux, les candidatures, les salons,etc.) et internes (bourse interne de l’emploi, reconstitution de parcours des collaborateurs, etc.). Une fois ce vivier construit, l’outil permet de faire des recherches rapides, précises et intelligentes. Enfin, l’outil permet d’animer ce vivier afin de le faire vivre. Je dirai pas plus pour le moment :)

 

Quels sont vos objectifs ? Vos prochains challenges ?

2017 sera une année charnière pour D4J. Tout d’abord, ce sera l’année du lancement grand échelle de notre offre destinée aux recruteurs. D’ailleurs, nous venons de recruter notre premier commercial qui arrive le 1er février. 2017 sera également l’année qui va voir naître notre solution pour les collaborateurs. Ce sera une révolution dans la manière de faire du recrutement.

 

Avez-vous une actualité à mettre en avant ?

Nous travaillons avec une grande banque française sur la reconstitution automatique des parcours des collaborateurs en piochant dans différents modules SIRH : le module des entretiens annuels, les fiches missions, les aspirations des collaborateurs, etc. Ensuite, notre moteur de matching fournit en quelques millisecondes les meilleurs candidats internes pour les postes qui s’ouvrent. Cette solution va sans aucun doute changer la manière dans les RH gèrent la mobilité interne, notamment dans les grands groupes.

En savoir plus sur D4J