Retour sur le 1er petit-déjeuner EdFab – Portrait-robot de l’organisme de formation en France

L’avènement des nouvelles technologies, l’arrivée des « digital natives » sur le marché du travail et la transformation numérique des entreprises, sont autant de facteurs qui touchent aujourd’hui l’écosystème de la formation professionnelle. Dans ce contexte, EdFab organise une série de 3 petits-déjeuners dont l’objectif principal est de sensibiliser les organismes de formation aux impacts de l’innovation numérique sur leur secteur.

Le 26 octobre dernier s’est tenu le 1er petit-déjeuner EdFab, consacré aux grandes évolutions du paysage de la formation professionnelle et notamment aux impacts de la récente réforme de la formation continue sur les acteurs du marché. Lors de cet atelier, nous avons présenté un portrait-robot de l’organisme de formation aujourd’hui en France, réalisé grâce à des données issues du volet consacré aux organismes de formation projet de loi de finance et à C-Radar qui compile des informations sur près de 15 000 organismes de formation.
infographie

Voici quelques points clés de ce portrait-robot :

Une activité fragmentée entre 62.658 organismes de formation

Ce chiffre est très souvent critiqué, mais il faut savoir que pour devenir organisme de formation en France, il suffit de s’inscrire comme prestataire de formations à sa préfecture, sans avoir à prouver d’expériences ou de compétences en la matière. Ainsi, les entreprises qui en font leur unique ou principale activité ne représentent au final que 30 % des prestataires.

En comparaison, on compte environ 6000 organismes « labellisés » en Allemagne.

216.333 euros par organisme de formation en moyenne

Seulement 1% des organismes représentent 44% du marché en valeur. Plus de 80% des organismes de formation ont un chiffre d’affaire (CA) de moins de 500 000 €. En moyenne, leur CA est de 9,5 millions d’euros ce qui démontre que le marché de la formation est assez atomisé.

Plus de 80% des organismes de formation comptent moins de 9 collaborateurs. Les formateurs individuels représentent pratiquement un quart des 62.658 organismes, mais seulement 3% du marché en valeur. Leur CA moyen est de seulement 28.000 euros.

Une maturité digitale encore très faible

Seulement 30% des organismes de formation disposent d’un site Internet pour présenter leurs offres. Comme encore beaucoup de société B2B, les organismes de formation ont aussi une très faible présence sur les réseaux sociaux, avec seulement 11% d’organismes présents sur Facebook et 7% sur Twitter. Ce désintérêt peut surprendre dans la mesure où les actions marketing des organismes de formation à destination des salariés, dans le cadre du CPF notamment, pourraient s’appuyer judicieusement sur ces nouveaux médias.

Pour découvrir la suite des propos de ce petit-déjeuner au sujet de la réforme de la formation, n’hésitez pas à lire l’interview de Jean-François Chamayou, directeur de Lafayette Associés « S’adapter pour faire face à la réforme de la formation professionnelle ».